Partenaire Ytong Inside, Les Maisons DZ : « Attaché à un bâti qui isole et prend soin de ses occupants ! »

Depuis 1998, la société Les Maisons DZ propose des maisons de qualité sur la Loire et la Haute-Loire. Avec une solide équipe de 9 personnes, ce constructeur de maisons individuelles offre à ses clients du sur-mesure. Sur l’année, ce sont environ une vingtaine de maisons qui sont construites en béton cellulaire. Un matériau auquel le dirigeant, Michel Bouix, fait confiance depuis plus de 10 ans…

 

Depuis plus de 20 ans déjà, Les Maisons DZ réalisent des ouvrages pour tous les budgets. Sur la quarantaine de maisons qui sortent de terre chaque année, le contrat moyen se situe entre 140 et 150 000 euros, mais l’entreprise répond aux budgets plus serrés, comme aux projets plus importants. 
Ainsi ce sont près de 50% des maisons qui sont construites en béton cellulaire. Un matériau qui rencontre une demande forte en Haute-Loire. « Davantage encore que dans la Loire, sur ce département, les hivers peuvent être rudes et les gens sont sensibles à la question de la performance thermique, explique Michel Bouix, le dirigeant des Maisons DZ. Ils viennent d’ailleurs chez nous pour la réputation que nous avons au niveau qualité et c’est un critère important pour leur projet de construction. »


 

« Pour une épaisseur de mur de 20 cm, ce produit reste un des meilleurs isolants sur le marché ! »

 

Ainsi il y a 10 ans, le chef d’entreprise a très vite porté un intérêt à employer le béton cellulaire pour ses constructions : « Ce n’est pas seulement un matériau porteur, mais ce sont aussi des produits qui sont très isolants et prennent soin des occupants. » Les Maisons DZ ont ainsi développé un mode constructif adapté en alliant les solutions constructives Ytong au choix de conserver un isolant intérieur. « Cela fait des bâtis encore mieux isolés qui répondent largement aux réglementations en vigueur. Nos clients y sont très sensibles, d’autant plus lorsque je leur explique qu’avec une épaisseur de mur de seulement 20 cm, ils atteignent l’une des résistances les plus élevées du marché ! En effet, l’équipe des Maisons DZ utilise aujourd’hui essentiellement le bloc Ytong COMPACT 20 qui présente, pour elle, le meilleur rapport coût-performance. Mais Michel Bouix est aussi très sensible aux qualités des blocs Ytong de 22,5 cm et de 25 cm qui offrent des résistances thermiques encore supérieures. « Chez moi, j’ai d’ailleurs construit avec le bloc ENERGIE 25 pour atteindre une résistance thermique encore plus performante. » 

 

A la mise en œuvre, le béton cellulaire a conquis même les plus réticents !

 

La mise en œuvre du béton cellulaire a pleinement conquis les maçons qui travaillent aux côtés des Maisons DZ. « En Haute-Loire notamment, mes maçons sont maintenant bien habitués au bloc. Petite anecdote : lorsque j’y suis venu il y a une dizaine d’années, l’un d’entre eux qui travaillait essentiellement la brique avait d’abord été plutôt réticent. Mais il voulait continuer de travailler pour moi et a donc accepté de l’essayer. Il est à présent convaincu. Si je lui propose une maison en brique, il est presque déçu qu’elle ne soit pas en béton cellulaire ! » Une adoption totale d’abord liée à sa facilité de mise en œuvre. « Que ce soit pour sa manipulation, la façon de le monter, de le couper, de le lier, tout est plus simple et rapide. »




 

Miser sur le bâti bien plus que sur le chauffage

 

Dès le départ, Michel Bouix se souvient que le recours au béton cellulaire a été un choix réfléchi et décisif. « Je me suis décidé après avoir bien étudié le produit, après avoir vu l’isolation que cela pouvait apporter et le confort pour l’occupant. Je trouvais que c’était la bonne option car j’ai toujours fait extrêmement attention à la conception du bâti, beaucoup plus qu’au chauffage. Selon moi, si le bâti est suffisamment isolé, quel que soit le chauffage, ça ne coûtera pas très cher ! » C’est notamment en proposant des maisons bien isolées, que Les Maisons DZ parviennent à se démarquer sur le marché de la construction de maisons individuelles. « A chaque fois que la réglementation thermique a évolué, je n’ai eu aucun souci pour la respecter parce que j’avais le béton cellulaire qui me permettait de faire un grand bond en avant. En conservant en plus le même isolant, panneaux laine de verre  GR 100 minimum, mes constructions répondaient déjà à la nouvelle réglementation. »

 

Xella aux côtés du constructeur

 

Pour accompagner Les Maisons DZ, Xella a procédé à la formation de tous les maçons qui travaillent pour la société. Un démonstrateur leur a expliqué toutes les techniques et toutes les bonnes pratiques. Il reste évidemment à leur disposition en cas de difficulté technique sur un chantier, une bonne chose pour Michel Bouix. « Nous sommes relativement autonomes mais c’est important que de temps en temps le démonstrateur puisse passer sur nos chantiers pour s’assurer que l’on accomplit toujours les bons gestes. » Par ailleurs, les ingénieurs commerciaux Xella viennent régulièrement présenter les dernières nouveautés de la marque dans les bureaux des Maisons DZ et ce suivi est particulièrement apprécié. 



 

Le conseil de Michel Bouix à tous ceux qui souhaitent faire construire…

 

« Le premier conseil c’est de bien choisir son constructeur ! Mais au-delà de ça et je le répète, c’est vraiment de faire attention aux performances du bâti, c’est à dire à ce qu’on ne pourra pas retoucher par la suite. Si le client s’aperçoit n’avoir pas opté pour le meilleur choix concernant le mode de chauffage, il lui reste possible de changer d’énergie sans gros travaux, d’autant plus si sa maison comporte un plancher chauffant hydraulique. Pour moi, aujourd’hui la meilleure solution pour l’ossature, c’est-à-dire les murs porteurs, reste le béton cellulaire.
Il est de aussi très important de vérifier le test de perméabilité à l’air en fin de chantier. Il doit être largement inférieur à la réglementation avec un résultat qui n’excède pas 0.60. La plupart de nos réalisations nous donnent un résultat compris entre 0.15 et 0.30. »