Médaille d’or au Challenge LCA-FFB de notre partenaire Société Construction du Forez : « La reconnaissance de notre engagement pour la qualité et le confort ! »

C’est à Montbrison, dans la Loire, que l’entreprise Société Construction du Forez réalise cette performance : construire le premier logement collectif de l’Hexagone labellisé E+C avec un niveau de performance E2C2. Un projet exigeant qui se matérialise grâce à l’association des meilleures solutions en matière thermique et énergétique. Pour l’enveloppe du bâtiment, le dirigeant Daniel Dumas, est un adepte des solutions en béton cellulaire Ytong. Avec sa médaille d’or obtenue récemment au Challenge LCA-FFB, il a la confirmation d’avoir choisi le bon mode constructif…

 

Pour Daniel Dumas, le dirigeant de SCF, la médaille d’or obtenue lors Challenge de l’habitat innovant 2020 de LCA-FFB, catégorie « Réalisation remarquable promoteur, pour le projet baptisé « Sur le chemin de l’école » est une très belle récompense. « C’est une reconnaissance de la profession pour ce que nous réalisons depuis maintenant plus de 20 ans. En effet, nous entretenons une politique de projets, parfois ambitieux, mais en privilégiant toujours la qualité et le confort des occupants. Nous travaillons sur le système constructif, ce qui nous permet d’obtenir des performances plus qu’intéressantes aussi bien au niveau carbone qu’énergie. » Et ce prix encourage déjà Daniel Dumas à se tourner vers d’autres projets de ce type. « C’est vrai que l’on y prend goût ! Nous allons sans doute rechercher d’autres projets un peu insolites où l’on mélange neuf et patrimoine… » 

 

 


Daniel Dumas, dirigeant de SCF
 

 

Une prouesse technique au service du confort

 

« Sur le chemin de l’école », c’est un projet de 41 logements collectifs construits en plein cœur de Montbrison représentant une véritable prouesse technique tant sur le plan thermique que sur le plan énergétique. Ce programme immobilier est labellisé E+C avec un niveau de performance, validé par Promotelec, E2C2.  A l’origine du projet, le dirigeant de Société Constructions du Forez a su répondre au cahier des charges de la municipalité. Il s’agissait de requalifier l’école de son enfance pour créer des logements collectifs, un parking public et des locaux dédiés à des professions libérales. L’architecte, Jacques Didier, a ensuite imaginé tout le projet dans la continuité de cette école. Un nouveau bâtiment a été créé. L’accès est rendu possible par une passerelle qui longe la façade de l’ancien établissement scolaire, symbolisant le lien entre le passé et le présent. Le prolongement de cette passerelle donne le sentiment de déambuler dans une rue piétonne et des escaliers en cascade permettent d’atteindre le 4e étage coiffé d’une grande et élégante verrière. Positionnée au faitage d’une toiture en forme d’avion, elle inonde de lumière l’ensemble des parties communes jusqu’au rez-de-chaussée.



 

 

Des performances énergétiques exemplaires

 

Tout a alors été mis en œuvre par Société Constructions du Forez et ses partenaires pour atteindre des valeurs énergétiques exemplaires. Parmi eux, Xella a joué un rôle essentiel en proposant un bâti performant combinant une maçonnerie isolante Ytong VERTI 25, associée à une isolation thermique par l’intérieur en laine de verre. Le résultat est éloquent : -15% sur le niveau de Cep et -50% sur le niveau de Bbio par rapport à l’exigence de la RT2012. Pour atteindre ce niveau de performance, Daniel Dumas et ses équipes ont choisi d’associer à l’enveloppe thermique un système 100% électrique effet joule. Le chauffage est rayonnant par le sol et la production d’eau chaude thermodynamique est couplée à la VMC. Les résidents n’auront ainsi besoin que d’un seul abonnement et surtout, ils bénéficieront d’une consommation énergétique particulièrement réduite. La facture est estimée à moins de 300 € par an TTC pour un T3 de 72 m2. 

 

En route vers la RE 2020

 

Avec la réalisation de ce projet d’exigence, Daniel Dumas est confiant pour l’avenir. « En obtenant ce label E+C, nous nous rapprochons grandement de la future réglementation thermique. C’est le but, nous devons continuer à avancer. Ainsi, nous aurons moins d’efforts à faire pour être conformes à la nouvelle réglementation. » Il a donc bien l’intention de rester fidèle au béton cellulaire, une solution qui lui offre à la fois une efficacité thermique 3 en 1, une performance environnementale évidente et beaucoup de confort pour ses clients. Aujourd’hui, il ne se pose plus de question : « Je sais que nous sommes performants et la preuve est faite avec ce chantier très exigeant. »

 

 



 

Un choix de matériau devenu un vrai parti pris

 

L’évidence dans le choix du matériau pour le projet de Montbrison vient aussi de la longue expérience du constructeur avec le béton cellulaire. « Cela fait un peu plus de 10 ans qu’on l’utilise. Nous avions commencé par les murs YTONG en maisons individuelles. J’ai ensuite voulu utiliser le matériau pour les immeubles. Les équipes Xella m’ont confirmé à l’époque qu’on pouvait déjà faire du R+4. Et depuis une dizaine d’années, tous nos immeubles sont construits à 100% en béton cellulaire avec notamment la gamme YTONG VERTI. » Ce choix a finalement permis à l’entreprise de se positionner comme une entreprise innovante. « Le choix du matériau fait notre différenciation. Dans le secteur, nous étions les seuls à en faire. Nous construisons des maisons bien isolées, mieux que les autres ! On pouvait facilement en vanter les performances thermiques… »


 

Le béton cellulaire : un vrai parti pris

 

Nous construisions des maisons bien isolées, ce qui était rare. Aujourd’hui de plus en plus de clients se sentent concernés par les questions thermiques et énergétiques. Les gens viennent d’ailleurs chez nous parce qu’ils veulent du béton cellulaire. » Avec les produits Ytong, SFC leur garantit un matériau sain et performant, un confort de vie mais aussi d’importantes économies d’énergie. Le confort d’été est aussi un argument fort : « La chaleur rentrera moins vite dans leur maison que dans une maison en parpaing. Ils garderont davantage de fraîcheur, ce qui est majeur alors que les épisodes de canicules se succèdent. »

 

 


 

 

La simplicité de la mise en œuvre 

 

Autre atout, la facilité et la rapidité de pose sur les chantiers. « C’est assez simple, ça ne demande pas de matériel extraordinaire. Avant, avec le parpaing, c’était plus fatigant, nous avions besoin de plus de matériel, une bétonnière…etc. Le béton cellulaire a permis un important gain de temps. Au niveau des coupes, avec la scie, on réalise un travail parfait. Cela se prête très bien à la construction de maisons sur-mesure qui comportent parfois des angles, des Y, des formes qui sortent de l’ordinaire. » Et le professionnel et ses équipes ont su évoluer avec le produit pour gagner en efficacité : « Nous essayons maintenant de réaliser le moins de coupes possibles. »

 

Le conseil de la Société Construction du Forez aux futurs propriétaires

 

A ceux qui souhaiteraient se lancer dans un projet de construction de maison individuelle, Daniel Dumas conseille enfin d’être vigilant sur le mode de chauffage choisi : « Je préconise de choisir un plancher hydraulique. Dans les années qui viennent, on ne sait pas quelles seront les évolutions en matière d’énergie. Et sur l’hydraulique, il est possible d’adapter n’importe quelle énergie. Aujourd’hui, la tendance est à la pompe à chaleur. Demain, on verra… » Et le plancher hydraulique a aussi son intérêt en été : « Avec ce système, on peut faire du rafraîchissement, et ainsi gagner du confort pour seulement 100 euros de plus ! »