Extension centre-commercial Créteil Soleil : les solutions coupe-feu Ytong en atout sécurité

C’est un projet qui dessine le nouveau visage d’un centre commercial aux 21 millions de visiteurs par an. Dans le Val-de-Marne, la foncière Klépierre procède actuellement à l’extension et la rénovation de Créteil Soleil. D’ici 2020, 3 niveaux supplémentaires pourront accueillir des magasins flambants neufs ainsi que de nouvelles enseignes de restauration. La curiosité de ce chantier est un imposant mur en compact 20 qui fait actuellement le lien entre la partie ancienne et la future extension. Zoom…

La livraison du chantier est prévue fin 2019 et le projet est à la hauteur de l’ambition de son propriétaire, le bailleur Klépierre : augmenter encore la fréquentation d’un équipement qui est déjà le 3e centre commercial de France. La maîtrise d’œuvre de la partie extension est menée par Bouygues Construction et elle est la concrétisation d’un long processus selon le conducteur de travaux, Richard Dos Santos. « Ce projet est engagé depuis de nombreuses années mais il a beaucoup évolué. Il s’est finalement accéléré fin 2017 et on a démarré les travaux dès janvier 2018. Cette extension se fait sur 3 niveaux et demi sur une surface de 7000 m² : un niveau de parking dédoublé, un niveau de commerces et un niveau de restauration et la moitié d’un niveau qui sera dédié au cinéma. Le centre est en effet voisin d’un UGC qui veut aussi s’étendre pour installer 6 nouvelle salles. »

Le conducteur de travaux, Richard Dos Santos

Un mur en béton cellulaire de près de 10 mètres… mais provisoire

A l’emplacement de l’ancienne entrée principale du niveau 3, partiellement démolie, et de la future jonction avec l’extension, un mur coupe-feu en compact 20 a été monté. Ses dimensions sont impressionnantes : 10 mètres de hauteur sur 15 mètres de large pour une surface totale d’à peu près 150 m2. Son rôle ? « Il sert d’abord à refermer le centre commercial, à le rendre hermétique. Il a aussi une fonction de garde-corps de façon à ce que personne ne puisse chuter. Enfin, ce mur est là bien sûr pour avoir une stabilité au feu. » Car cet édifice de sécurité est provisoire. Il a été réalisé dès les premières semaines du chantier et sera déconstruit à la fin afin de laisser l’ouverture sur l’extension.

Les solutions constructives Ytong font la différence

En amont du chantier, plusieurs matériaux étaient en concurrence pour le montage de ce mur monumental. Le conducteur de travaux connaissait déjà les bénéfices des solutions Ytong : « j’en avais déjà souvent utilisé dans la construction de maison individuelle. C’est pour ça qu’on a réfléchi à cette solution. » Face aux autres produits du marché, la décision a finalement été rapidement prise, « on avait aussi envisagé de faire ça en solution un peu plus traditionnelle, c’est à dire en bardage, puis en solution type plaques de plâtre avec une ossature, mais finalement, le choix s’est porté sur ce matériau, notamment pour sa simplicité de mise en œuvre ». Au regard de la rapidité de pose et des moyens d’intervention, c’est donc les solutions constructives béton cellulaire Ytong qui ont été choisies.

Centre Commercial Créteil Soleil

Ytong présent de la prescription à la réalisation

Au stade des esquisses, les équipes prescriptions de Xella France ont donc accompagné l’équipe du maître d’œuvre. « Ils nous ont présenté les avantages des différents produits et pour savoir quel serait le plus adapté ». C’est finalement le Compact 20 Ytong et l’armature métallique Murfor® qui ont été sélectionnés. Par la suite, les experts Xella ont assuré l’accompagnement auprès de Bouygues Construction et de Richard Dos Santos. « Pour la mise au point technique ou les notes de calculs pour la prise au vent, j’ai échangé directement avec le bureau d’étude. Ils nous ont donné certains éléments que j’ai redonnés à notre bureau d’étude. » C’est de cette manière notamment que les problématiques de reprise des efforts au vent en façade ont été réglées.

Les atouts coupe-feu et Murfor®

Autre argument décisif évidemment, les performances coupe-feu du béton cellulaire. Car au fil du chantier, les contraintes vont devenir de plus en plus importantes. « Lorsque la partie extension sera montée à ce niveau, il faudra absolument qu’on maintienne un coupe-feu de 2 heures dans la partie en exploitation du centre commercial et la partie chantier. » Le béton cellulaire est capable de répondre aisément à cette contrainte : un matériau classé A1 qui ne dégage aucun gaz toxique ou inflammable et dont la résistance au feu est de 4 heures.  
Cette solution de maçonnerie armée à joint mince a par ailleurs permis de s’affranchir des chaînages habituels verticaux et horizontaux. Ainsi, il n’y a eu besoin ni de béton coulé, ni d’accessoires spécifiques. En raison de la hauteur du mur, une précaution supplémentaire a été prise par Bouygues construction. « Il y a 3 poteaux en renfort métallique parce qu’on est sur des hauteurs importantes et pour reprendre les efforts au vent ».

Solution coupe-feu Ytong

Un mode constructif qui facilite la manutention

Comme pour tous les chantiers de centres commerciaux, les travaux devaient être réalisés de nuit, pendant la fermeture. Et là encore, les solutions constructives Ytong présentent de sérieux avantages. « C’était beaucoup plus simple d’approvisionner 3 ou 4 palettes la nuit et de libérer la zone pour recommencer la nuit suivante plutôt que d’approvisionner tout un tas de tôles qui auraient dû rester sur place. Des plaques de plâtre auraient aussi été beaucoup plus difficilement manutentionnables puisque ça ne rentrait pas dans le monte-charge. » L’acheminement dans une zone complexe comme celle-ci a donc été facilité et il en sera de même pour le démontage. « C’est un matériau léger qui se découpe à la scie. On saura donc aisément redécouper sans faire de gros dégâts sur l’installation existante. Et on évite de manutentionner des charges lourdes. »

Des économies au niveau des finitions

Dernier argument qui a fini de convaincre : l’économie sur les finitions. « En intérieur comme en extérieur, nous n’avions pas de contraintes particulières. La seule chose, c’est que pour le centre commercial, il fallait pouvoir appliquer des stickers dessus pour leur communication. Mais, il n’y a pas eu d’enduit de finition à appliquer. » L’état de surface des murs en béton cellulaire permet un rendu naturellement blanc assurant une bonne luminosité. Un enduit d’étanchéité a en revanche été appliqué par précaution pour prévenir un hiver particulièrement pluvieux. Et ce mur, qui n’est que provisoire, fait finalement déjà partie intégrante du paysage puisqu’il est déjà le support d’une fresque artistique. De quoi donner quelques regrets lorsqu’il faudra le démonter ?!