Expérimentation de la future réglementation environnementale !

C’est le 17 novembre que sera lancée l’expérimentation nationale de la future règlementation environnementale. Une phase de test nécessaire avant sa mise en application effective.


On ne met pas en place une nouvelle réglementation thermique et un nouveau label environnemental du jour au lendemain. Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable en a bien conscience et pour cette raison, elle souhaite expérimenter en amont ces deux grands projets. Pour les acteurs de la construction, les exigences de performances sont extrêmement élevées et il va falloir s’adapter dans les années à venir.

Pourquoi passer par une phase d'expérimentation ?

La phase d’expérimentation est indispensable : « La première étape de cette démarche est d’expérimenter en engageant les acteurs à construire des bâtiments plus performants que ne le prévoient les réglementations actuelles, puis d’en tirer un retour d’expérience » explique le site internet Les économies d’énergie dans le bâtiment. Ainsi, il sera possible d’apprécier la faisabilité technique et la soutenabilité économique, afin d’organiser une seconde étape qui permettra de « calibrer les exigences de la future réglementation ».

A partir du 17 novembre donc, un comité de pilotage sera mis en place par la Ministre et par Christian Baffy, Président du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique (CSCEE). L’objectif ? Analyser les réalisations pilotes jusqu’en 2018 puis 2020.

De nombreux acteurs s'engagent

Les acteurs du secteur sont nombreux à souhaiter participer à cette expérimentation, à l’instar de de l’Union Sociale pour l’Habitat qui a signé lors du Congrès HLM la Charte d’engagement avec l’Etat pour produire dès 2017 des bâtiments répondant aux critères du label énergie-carbone.
Rappelons ue la future réglementation visera la performance énergétique bien entendu (construction de bâtiments à énergie positive exclusivement) mais aussi la performance environnementale des bâtiments sur tout leur cycle de vie, en particulier les gaz à effet de serre.


Ytong pense et conçoit ces produits en béton cellulaire en pensant à l’avenir. L’avenir de la construction, et celle des hommes. C’est pourquoi Ytong propose des murs et solutions constructives dont les performances permettent de couvrir les plus hautes exigences énergétiques actuelles, et celles à venir.