Franck Boissel, Quercy Habitat : "Je ne trouve que des avantages au béton cellulaire !"

Depuis bientôt 10 ans, la société occitane Quercy Habitat fait confiance aux solutions innovantes Ytong pour ses chantiers de rénovation et de construction neuve. Un partenariat, basé sur l’expérience et la qualité du béton cellulaire, qui permet à l’entreprise d’être aujourd’hui une référence, de la maison basse consommation à l’énergie positive. Rencontre avec son dirigeant Franck Boissel…

 

Comment a débuté votre collaboration avec Ytong ?
Franck Boissel : Notre partenariat a commencé en 2008 lorsque j’ai été sensibilisé aux qualités du béton cellulaire. J’avais la volonté de développer le savoir-faire de l’entreprise et faire évoluer mes constructions vers des maisons basse consommation. J’ai étudié les différentes solutions. Nous avons d’ailleurs été un peu les pionniers sur le BBC dans la région Midi-Pyrénées. 
Pour la petite histoire, notre première maison BBC, nous l’avons réalisée en blocs Ytong de 36,5 cm.

 

 

Justement décrivez-nous votre entreprise…
Franck Boissel : Quercy Habitat était à l’origine une entreprise artisanale de maçonnerie créée en 1974, transformée par la suite en SARL. Nous sommes installés dans le Lot et le Tarn-et-Garonne, avec le siège social à Belfort-du-Quercy et un bureau commercial à Caussade. Au total, nous sommes aujourd’hui 12 personnes et opérons sur un périmètre de 40 kilomètres autour de Belfort et Caussade.

 

Quel est votre volume d’activité ?
Franck Boissel :
Nous tournons en moyenne à environ 20 à 25 chantiers à l’année, dont plus d’une douzaine de constructions neuves que nous réalisons quasi-exclusivement en Ytong. Le béton cellulaire représente autour de 60% de notre activité globale maçonnerie.

 

« Confort pour les habitants, simplicité sur les chantiers »

 

Pour vous, quelles qualités du béton cellulaire font la différence ?
Franck Boissel :
D’abord les clients nous le disent, ils ressentent clairement les qualités thermiques des maisons construites dans ce matériau. Ils nous parlent du confort que le béton cellulaire procure notamment l’été, parce que dans la région on peut facilement avoir 3, 4 ou 5 jours à 38, voire 40 degrés.
L’autre point fort, c’est la simplicité de sa mise en œuvre sur les chantiers. Il n’y a qu’à bien suivre les prescriptions techniques.
Moi je ne trouve que des avantages au béton cellulaire !

 

 

Comment vos clients font le choix de cette solution ?
Franck Boissel :
C’est moi qui les oriente vers ces produits-là. Même si on est une région où la brique prédomine, je leur explique qu’en termes de résistance thermique, ils ont tout intérêt à partir sur du béton cellulaire. Sur les constructions neuves, il faut soigner l’enveloppe de la maison et simplifier le mode de chauffage. D’ailleurs la majorité des clients sont tout de suite séduits.

 

Quels types de blocs utilisez-vous le plus sur vos chantiers ?
Franck Boissel :
Aujourd’hui on est majoritairement sur du 25 cm, bien qu’en ce moment je suis également sur 2 maisons qui sont réalisées en 36,5 cm. Après, je connais et j’ai testé tous les produits en béton cellulaire Ytong du 20 cm jusqu’au 50 cm, ainsi que les cloisons en 5, 7, 10 cm d’épaisseur, les dalles de plancher et toiture, et le Multipor.

 

 

Et quel recul avez-vous sur ces solutions ?
Franck Boissel :
Cela fera bientôt 10 ans que nous les mettons en œuvre sur nos chantiers de maisons neuves, et je dois dire aujourd’hui que les retours sont très positifs. Il n’y a aucun problème particulier constaté.

 

La collaboration fabriquant-entreprise avec Ytong est donc positive ?
Franck Boissel :
Oui ça se passe très bien ! J’ai un bon interlocuteur. J’espère que ça va durer encore longtemps !