Groupe scolaire d’Eaunes (31) : le béton cellulaire choisi pour un bâtiment d’exception

Au cœur du pôle urbain toulousain un nouveau groupe scolaire verra le jour d’ici la fin de l’année. 8 nouvelles classes permettront aux nouveaux arrivants de scolariser leurs enfants dans une commune en pleine expansion. C’est le cabinet d’architectes, Enzo et Rosso qui a remporté l’appel d’offre avec un projet associant les solutions constructives saines et durables Ytong. L’architecte et chef de projet, Nicolas Mérot, a dû convaincre dans une région où le matériau se développe doucement mais son choix se révèle gagnant !

C’est en 2016 que Nicolas Mérot et le cabinet Enzo et Rosso ont répondu à l’appel d’offre de la mairie d’Eaunes (31) pour son futur groupe scolaire. « La Ville souhaitait la création de 3 classes de maternelle et 5 de primaire pour faire face à l’accroissement de sa population, éclaire l’architecte. La maîtrise d’ouvrage était très organisée. Ils avaient des visions et des envies très arrêtées. »

Nicolas Mérot, architecte DPLG et chef d'agence Enzo & Rosso

Des ambitions très fortes

Pour ce projet d’une surface totale de 1 708 m², l’ambition a été dès le départ très forte en termes de respect de l’environnement et de performances. « L’objectif était de réaliser un bâtiment BEPOS et un « bâtiment exemplaire ». Obtenir ces labellisations implique de répondre à un cahier des charges assez spécifique. » Chaque année, en Occitanie, il n’y a qu’une quarantaine de projets d’exception récompensés par des subventions. « Il fallait donc concevoir un bâtiment exceptionnel techniquement, constructivement et architecturalement. »

Projection de ce groupe scolaire "exemplaire"

Un bâtiment ouvert sur l’extérieur

Architecturalement d’abord, Nicolas Mérot a souhaité que l’ouvrage se démarque par son ouverture sur l’extérieur : « on est dans un contexte paysager très présent. D’un côté, on s’ouvre sur un stade et des équipements sportifs, de l’autre, sur une vallée avec une strate végétale très structurée et des champs de visions très lointains. On a pris le parti d’ouvrir les classes sur ce paysage. Cette relation au contexte était pour nous essentielle. » Cette volonté d’ouvrir l’école a offert une approche très différente des groupes scolaires construits actuellement.

Une architecture atypique

Le projet s’inscrit dans un environnement pavillonnaire et l’architecte a voulu s’en inspirer. « On a réintégré cette thématique en imaginant un agglomérat de petites maisons en toiture 2 pentes recouvertes intégralement de tuiles. » Le projet a également convoqué ses souvenirs d’écolier : « des plugs sont la transcription formelle des bonbons de l’enfance. A l’image des bâtons sucrés enveloppés de réglisse, nous avons mis en exergue des fonctions spécifiques du programme en les enveloppant de briques et de tuiles de teinte et de forme identique. » Et au milieu de l’établissement, une coulée verte, sorte de colonne vertébrale du projet, fait le lien entre l’élémentaire et la maternelle.

Un intérieur sain et confortable pour les futurs écoliers

Le béton cellulaire pour se différencier

Du côté du mode constructif, Enzo et Rosso a aussi cherché à se démarquer. Si Nicolas Mérot connaissait le matériau depuis ses études, il n’avait jamais eu l’occasion de l’utiliser. « On en a toujours parlé, car nous connaissions ses propriétés très intéressantes mais on n’en a jamais mis. Sur ce projet-là, on a eu la volonté de pouvoir l’intégrer. L’expertise apportés sur les solutions Ytong par Christophe Authié, ingénieur commercial chez Xella, a été importante. Il a été force et source de propositions. Et au moment de candidater, le béton cellulaire s’est presque imposé puisqu’on avait en face de nous des interlocuteurs habitués à la brique et au béton, et qui souhaitaient un matériau avec un caractère innovant et des propriétés différenciantes. » 

Le gros oeuvre avec le Thermo Ytong 35

Les nombreux atouts des solutions constructives Ytong

Et pour marquer sa différence, le béton cellulaire a des arguments solides. « On a pu mettre en avant une construction qui était rapidement hors-d’eau et hors-d’air, qui permettait d’avoir une inertie importante, un R intéressant et un déphasage thermique. Le béton cellulaire est aussi un matériau léger et facile à mettre en œuvre. » Le produit Ytong utilisé est un monomur : le mur bioclimatique de la gamme Thermo en 36,5 cm d’épaisseur. Fabriqué dans l’usine voisine de Mios (33), il a aussi fait la différence par sa capacité à être recyclé, son classement A+ pour l’émission de COV ou encore sa labellisation de qualité Natureplus.
« Si nos chefs de projet n’ont pas forcément l’habitude de travailler avec cette solution, ils ont rapidement été convaincus en découvrant sa mise en œuvre et le travail de points spécifiques comme les linteaux, les assemblages, les fixations ou les ancrages. C’était quelque chose de nouveau pour tout le monde. » Les quelques réserves ont été levées grâce à l’accompagnement solide de l’équipe commerciale Xella.

L’équipe Xella pleinement investi dans le projet d’Eaunes

Les équipes techniques Xella ont, en effet, accompagné le projet dès sa genèse auprès de l’architecte et du maître d’ouvrage dans un système de collaboration globale et circulaire afin d’optimiser l’utilisation des solutions Ytong. 
. « La conception s’est faite avec le fabricant, comme la réalisation, confirme Nicolas Mérot. Très concrètement, le démonstrateur s’est déplacé, une première fois pour une formation, une 2e fois pour une vérification de la bonne mise en œuvre et une dernière fois pour un passage de conformité. »

Un projet d'une surface de plus de 1 700 m² avec le gros oeuvre en Ytong Thermo 36,5

Le béton cellulaire à la conquête de l’Occitanie

Si le chantier du groupe scolaire bat son plein avec une fin de chantier prévue donc à la fin de l’année, le béton cellulaire est encore assez peu présent dans la région Occitanie. « Il y a quelques constructions essentiellement en maisons individuelles avec une petite liste de poseurs. » Mais en précurseur, Enzo et Rosso, veut maintenant aller plus loin avec le matériau. « Nous avons déjà entamé un autre chantier en béton cellulaire Ytong pour un laboratoire. C’est vraiment une solution très intéressante lorsque l’on a un client qui recherche une typologie thermique particulière et rigoureuse. » De quoi faire encore des émules dans cette région où les bénéfices du béton cellulaire sont parfaitement adaptés au climat…