Pour se mettre au vert, l’hôtellerie se convertit au béton cellulaire !

Hôtel Econuit en béton cellulaire Ytong

Avec ses hôtels EcoNuit de Guérande et Saint-Nazaire, le groupe « GHP Hôtels » propose des établissements qui ont misé sur l’innovation pour combiner technologie et respect de l’environnement. Un concept baptisé « économicologique ». Dans cette démarche, rien n’a été laissé au hasard : autant pour les équipements, permettant l’autonomie en énergie, que pour le choix de la maçonnerie en béton cellulaire Ytong.

Le concept EcoNuit est né avec le premier hôtel à Guérande en 2011. Face au succès de l’opération, un second établissement a été tout récemment construit à Saint-Nazaire. Joël Gimbert est l’architecte de ces bâtiments et c’est lui qui a été prescripteur dans le choix des matériaux et notamment du béton cellulaire Ytong : « j’ai une démarche de réflexion environnementale depuis près de 30 ans et quand on a débattu avec le groupe GHP, j’ai conseillé ce matériau et cette marque qui se révélaient les plus intéressants. » C’est également grâce au savoir-faire du constructeur, l’entreprise Jean Guéno, que le choix du béton cellulaire s’est imposé : « on s’est vite orienté vers cette option pour le 1er EcoNuit et à partir de là, ils ont décliné tout le concept de démarche environnementale. »

L’argument massue : l’hygrométrie !

Dans les hôtels, la présence de nombreux points d’eau comme les salles de bain sont la cause d’un très fort niveau d’humidité contre laquelle il faut lutter. Pour Joël Gimbert, l’architecte, la solution se trouve dans le mode constructif. « C’est un point important de confort et de qualité environnementale intérieure. Le béton cellulaire a une grande capacité à réguler l’hygrométrie. » Matériau minéral, le béton cellulaire est en effet très sain. Pour Joël Gimbert, c’est évidemment un atout gagnant dans la construction d’un établissement hôtelier : « il y a beaucoup de chaux dans le béton cellulaire et la chaux est bactéricide, ce qui permet donc aussi d’avoir une qualité bactérienne à l’intérieur du volume des hôtels. C’est un point très important ! »

Joël Gimbert, architecte du concept EcoNuit

Des établissements faciles à chauffer

Les performances énergétiques du béton cellulaire ont également beaucoup compté au moment du choix du matériau pour le projet : « avec le béton cellulaire, on a développé la performance de l’enveloppe sur les ponts thermiques. » A l’usage, aujourd’hui, l’architecte confirme que l’hôtel bénéficie d’importantes économies d’énergie : « avec le béton cellulaire c’est évident, parce qu’il a l’intérêt d’avoir de l’inertie mais pas trop. Ça veut dire qu’on peut chauffer une chambre assez rapidement mais qu’on n’est pas obligé de la chauffer tout le temps. C’est un matériau qui s’adapte bien à l’intermittence de l’usage d’une chambre d’hôtel. »

« Un vrai jeu de construction »

Dès la phase de chantier, les blocs Ytong ont fait la différence pour leur mise en œuvre très simple pour les ouvriers. Joël Gimbert a apprécié la sérénité de la construction : « c’est un montage qui est précis, vous prenez une scie et vous coupez facilement. J’en ai posé moi-même sur un autre chantier et c’est un vrai jeu de construction ! » Et le matériau permet d’obtenir un niveau de finition très satisfaisant. « C’est un matériau très précis, la mise en œuvre est assez ergonomique, c’est vraiment monté au cordeau avec un rendu très propre ». Résultat, l’esthétique est également au rendez-vous.

Des hôtels construits pour durer

Le 1er hôtel EcoNuit (Guérande) a déjà 6 ans et son architecte le garantit, « c’est un bâti qui vieillit bien. Avec le béton cellulaire, il n’y a pas de problème, d’autant que les enduits sont faits avec la poussière du béton cellulaire. On a des enduits à la chaux qui réagissent bien, toujours avec cette logique de volant hygrométrique aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Dans les régions océaniques comme les nôtres, il est crucial d’avoir des matériaux qui assurent un air sain. » Les hôtels EcoNuit ont donc été conçus pour durer, assurer un confort optimal à leurs occupants et résister aux aléas de ce climat humide… tous les bénéfices d’une maçonnerie en béton cellulaire !