Dirigeant de Maisons Valtrea, « le béton cellulaire est forcément gage de valorisation à la revente »

Dans l’Ain, Maisons Valtrea est une entreprise de construction de maisons individuelles qui base son offre sur la qualité de ses réalisations. Pour honorer cette promesse forte, ses dirigeants ont fait le choix de basculer progressivement vers le béton cellulaire, le meilleur matériau pour atteindre les performantes souhaitées. Un choix qu’ils ne regrettent pas car leurs clients se disent ravis du confort dont ils bénéficient et de la valeur donnée à leur maison…

C’est un constructeur fiable et passionné, porté par un duo complémentaire. Après s’être maintes fois croisés chez des employeurs communs, Antonio Jimenez et Pascal Nunes, ont décidé en 2011 de créer Maisons Valtrea. Si le premier est en charge de la partie commerciale, le second, conducteur de travaux, assure la partie technique de l’activité.


Une entreprise ambitieuse et dynamique

Et lorsqu’ils dévoilent la signification du nom de la société, on comprend ce qui guide les associés : « Valtréa se traduit par valeur, technique et réalisation ! » L’ADN de Maisons Valtréa s’est ainsi forgé sur cette volonté de garantir des maisons performantes au client, quel que soit son budget. « Car le prix et la qualité, c’est possible », assure Antonio Jimenez. Pour y parvenir, une équipe de professionnels compétents est réunie autour des 2 dirigeants. « Nous sommes structurés avec un dessinateur, un second conducteur de travaux, un commercial et une assistante. » Aujourd’hui, l’entreprise ne réalise pas moins de 25 maisons par an, de type moyenne-gamme, haut-de-gamme. « Nous construisons pour tous types de budgets. »

Le béton cellulaire, le choix de la qualité

Dans sa quête de la qualité, Maisons Valtréa a rapidement réalisé l’intérêt du béton cellulaire. « Pour nous, l’idée est de bâtir et d’innover. Si on travaille le béton cellulaire, c’est parce qu’on souhaite toujours tirer les performances et le confort final vers le haut. » Le choix du matériau est le fruit d’une réflexion commune. « Nous nous sommes dit qu’avec nos compétences croisées, nous pouvions travailler différemment en explorant de nouveaux modes constructifs, pour nous différencier et apporter une qualité de produits à nos clients. Désormais, nous proposons quasiment 100% de béton cellulaire. » Et le partenariat avec la marque Ytong est née…

La pédagogie autour du matériau

Le passage de la brique au béton cellulaire a parfois nécessité de faire un peu de pédagogie. « Il nous est arrivé de rencontrer des gens qui étaient un peu effrayés parce qu’ils pensaient que ça aller coûter beaucoup plus cher. D’autres avaient la vision d’un matériau fragile. Or ce ne sont que des idées reçues ! » Les équipes de Maisons Valtréa les rassurent, leur expliquent que la pose est réalisée par des professionnels formés et que c’est un formidable investissement pour l’avenir.

Les performances du béton cellulaire, …

Le meilleur argument du béton cellulaire reste évidemment celui de ses performances thermiques. « Ces personnes qui doutent sont rapidement convaincues lorsqu’on leur parle confort, santé, sécurité… » Il est ainsi très facile pour Antonio Jimenez de prouver ces performances. « On a une moyenne sur nos tests de perméabilité à l’air (la sensibilité du bâtiment vis-à-vis des infiltrations ou des fuites d’air parasites passant par l’enveloppe du bâtiment) de 0,24 m3/(h.m²) alors que le seuil de perméabilité est de 0,60 m3/(h.m²). Avec la maison la plus basse, on est même à 0,11-0,24 m3/(h.m²) ! On atteint un grand confort thermique et économique optimal pour le client. »

… un argument à la revente

Autre argument qui est forcément un atout fort de ce mode constructif, « avec le béton cellulaire, on apporte une vraie valeur ajoutée à une maison qui est susceptible d’être très bien revendue dans les années à venir. C’est un gage de valorisation. Quand vous avez une maison avec des fuites d’air et des déperditions, c’est toujours plus compliqué sur le marché immobilier. » Et les témoignages d’anciens clients sont sans appel, « les agents immobilier qui estiment nos maisons lorsque certains clients les revendent notent ces points forts que sont les performances thermiques et le côté sain du bien. »

Consommer local

Pour Maisons Valtréa, avancer avec un partenaire tel que le groupe Xella et ses solutions Ytong, présente un avantage de taille : sa localisation et son ancrage local. « Auprès des porteurs de projets de maison, on insiste sur le fait que le matériau est produit près de chez nous, dans l’usine de Saint-Savin en Isère. Le caractère local et circuit court est un aspect qui parle de plus en plus aux gens à un moment où on parle de plus en plus d’écologie, des conséquences du transport et alors qu’approche la future RT 2020. » Cette proximité est la garantie pour l’entreprise de coûts logistiques réduits et la possibilité de faire valoir une économie locale. Cette économie locale est d’ailleurs largement mise à profit par Maisons Valtréa qui fait appel à des artisans partenaires de la région. « Nos artisans étaient pour certains déjà formés à la mise en œuvre du béton cellulaire. Quant aux autres, ils ont été formés par l’école de pose Xella et par leurs démonstrateurs. Et nous les avons équipés. Il y a eu une véritable émulation entre les artisans qui ont plaisir à poser ce matériau. »

Un chantier référence

Pour Maisons Valtréa, après de nombreux chantiers, un projet référence en béton cellulaire va sortir de terre dans les prochains mois du côté de Château-Gaillard (01). « Nous allons monter une maison témoin en toiture traditionnelle et des bureaux en toiture-terrasse plus contemporaine à la sortie de l’autoroute. Ce sera donc très visible. On utilisera évidemment le béton cellulaire dans la perspective d’une labellisation. » Les bureaux, en R+1, proposeront une surface de 160 m² tandis que la maison fera 92 m² de plain-pied. Le chantier doit démarrer en tout début d’année prochaine avec, forcément, de hautes performances visées… et l’ambition de faire des émules !