Le Boullec Maçonnerie : le béton cellulaire au service de la technique

L’entreprise de maçonnerie Le Boullec œuvre depuis près de 50 ans en Bretagne, dans le Morbihan. En 2000, elle évolue pour se spécialiser dans les matériaux haute-performance, les chantiers techniques et les maisons écologiques, puis devient Partenaire Ytong.
Guillaume Le Boullec dirige l’entreprise familiale avec beaucoup de passion. Perfectionniste, il aime les défis techniques et les chantiers complexes. Rencontre avec un homme qui de toute évidence a trouvé sa voie dans l’héritage de son grand-père.


Ytong : Vous faites partie du réseau partenaires Ytong…  Qu’est-ce qui vous plait dans les produits en béton cellulaire ?
G. Le Boullec
: Le béton cellulaire permet de voir la construction différemment, de travailler la matière d’une autre façon. Rapidité d’exécution, souplesse d’utilisation… Mais c’est aussi une démarche thermique et mécanique car il permet d’atteindre de hautes performances. C’est un produit indispensable, qui réunit toutes les qualités techniques dont on a besoin aujourd’hui. C’est celui qui répond le mieux à mes attentes actuelles et à celles de mes clients, en termes de création notamment.


Chantier réalisé à Plougoumelen - Maître d'œuvre : Les bâtisseurs du Loch à Plescop

Vos clients sont-ils demandeurs de béton cellulaire pour leur projet ?
Nous le prescrivons plus qu’il ne nous ait réclamé et ceci par manque de connaissances ou la crainte de l’inconnu. La majeure partie des prospects ne voient que le prix, ils ont du mal à se projeter sur les économies qu’ils feront, sur les qualités d’isolation… J’essaie de leur faire comprendre que c’est un investissement qu’ils ne regretteront pas et que côté prix, ils s’y retrouveront par rapport à des matériaux traditionnels. L’enveloppe d’une maison ne se change pas, c’est donc avant la construction qu’il faut faire les bons choix !
Récemment, j’ai proposé du béton cellulaire dans un projet d’agrandissement avec piscine intérieure. J’ai présenté des chantiers Ytong au client, qui en a ensuite parlé à son architecte. C’est un produit qui réagit bien en milieu humide, parfaitement adapté dans ce cas. L’architecte a été sensible à ces arguments et a décidé de construire en béton cellulaire !

Chantier réalisé à Baden - Architecte ATELIER L Aurélie Lanoë, photographe Messia G.

Aujourd’hui, il y a une réelle tendance pour les maisons écologiques…
Je suis justement sur ce créneau des maisons passives, écologiques… J’ai souhaité mettre en place des systèmes constructifs permettant de gagner des points sur le thermique… Je réfléchis aux mises en œuvre les plus adaptées, je cherche des solutions pour obtenir les meilleures performances.
Par exemple, je propose de réaliser un pré-test d’étanchéité à l’air, au plus défavorable, sans enduit. Cela atteste de la bonne mise en œuvre du béton cellulaire et garantie ainsi la résistance thermique annoncée en fonction des épaisseurs de blocs.
Certains diront que je me mets en danger avec ce test réalisé avant la fin des travaux, mais c’est une façon de garantir la qualité de mon travail auprès de mes clients et de les rassurer.


Chantier réalisé à VANNES architecte Thomas FOURNEL - Photographe Pascal Léopold

Et ça prouve que ce n’est pas la peine de dépenser de l’argent dans des enduits intérieur de compensation. La qualité est là, les normes sont respectées, les résultats le prouvent. Nous avons testé plusieurs constructions avec différentes épaisseurs de béton cellulaire, les résultats sont en moyenne 4 à 5 fois supérieurs à la norme actuelle. Nous nous préparons et travaillons ainsi sereinement la future norme RT 2020.
Cela ne revient pas plus cher de construire en béton cellulaire Ytong de 20 cms en remplacement de la brique ou de l’agglo qui sont moins étanches à l’air et nécessitent un enduit intérieur. En béton cellulaire, cet enduit n’ait pas nécessaire si la mise en œuvre est bien faite.

Sur quels chantiers Ytong travaillez-vous en ce moment ?
En ce moment nous finissons une maison d’architecte sur Vannes (Conleau) en béton cellulaire de 20 cms ; nous avons terminé également une belle extension 130 m² en monomur béton cellulaire de 30 cms avec sous-sol en béton banché, reprise en sous-œuvre, piscine intérieure en béton banché et un portique en béton armé avec intégration d’une poutrelle en acier.
Architecte Studio Régis DALLIER

Pourquoi aimez-vous particulièrement les chantiers complexes ?
Parce que j’aime les défis techniques ! La rénovation des bâtiments très anciens par exemple, avec des percements délicats, le travail conjoint avec un tailleur de pierre… J’aime autant les projets dans l’ancien que contemporains avec les maisons passives. Je fais le grand écart mais toujours avec le même enthousiasme !

Contacts :
Le Boullec Maçonnerie
Plumergat, Morbihan
Tél : 02 97 57 64 38

www.leboullec-maconnerie.fr
https://www.facebook.com/leboullecmaconnerie