Chantier 2014 : la résidence Bel Horizon à Voiron

Parmi les chantiers Ytong livrés en 2014, il y a la jolie résidence Bel Horizon à Voiron, dans l’Isère. Dans un cadre calme et verdoyant, les trois bâtiments résidentiels se dressent sur les hauteurs de la ville, au cœur d’un parc arboré de 14000 m2 avec vue sur le massif du Vercors.
Pour cette résidence basse consommation, Bouygues Immobilier a fait le choix du béton cellulaire… Interview de Laurent Herard, chargé d’affaire Ytong Dauphiné-Savoie, qui a suivi le projet de A à Z.

Quelles étaient les particularités de ce chantier ?
Laurent Herard : Bel Horizon c’est un peu la concrétisation de la technique. On a sur cet emplacement une forte pente, avec un accès au chantier aménagé spécialement pour l’occasion. Il y a pour le bâtiment principal, une superstructure en béton qui reçoit les poussées de la colline et ensuite, en élévation, deux étages en béton cellulaire. Et puis en contre-bas, deux bâtiments R+2 plus petits et assez atypiques avec toits plats, toitures terrasses, balcons avec coursive… qui sont entièrement en béton cellulaire. Il a donc fallu creuser dans la colline pour recevoir ces constructions 100% cellulaire.
La prouesse technique réside dans le fait d’amener une structure légère dans un environnement qui est difficilement accessible, et en même temps de pouvoir répondre à toutes les règlementations aussi bien la RT 2012 que l’acoustique.

Comment a été choisie l’entreprise pour les travaux ?
L.H : Je travaille en conception avec Bouygues Immobilier sur les projets, j’interviens avant ou après le permis de construire. Dans ce cas, je suis intervenu après, c’est le maitre d’ouvrage qui a choisi l’entreprise après l’appel d’offre. Son choix s’est porté sur Rosset Boulon & Fils de Crolles qui était en totale adéquation avec le chantier. Ce sont des techniciens du BTP, de vrais professionnels qui possèdent tout le matériel et les compétences nécessaires…
Il faut savoir que chez nous, avant tout chantier collectif,  il est indispensable pour l’entreprise de suivre la formation Ytong. C’est prévu dans la négociation et indiscutable. Rosset Boulon & Fils a joué le jeu et a envoyé leur chef de chantier et 3 ou 4 compagnons pour suivre justement la formation et être en conformité avec nos exigences.
Aujourd’hui, cette entreprise fait partie du réseau Planète Ytong. Ils ont rendu un travail d’une excellente qualité, avec des délais respectés et un vrai savoir-faire… C’était une évidence, suite à ce chantier, que de leur demander d’intégrer notre réseau de partenaires.

Le béton cellulaire, c’est une évidence aujourd’hui pour les constructeurs ?
L.H : Dans ma région, dans environ 70% des chantiers, c’est l’ensemble de la maitrise d’ouvrage qui décide des matériaux. Le béton cellulaire commence vraiment à entrer dans les mœurs…. Aujourd’hui, on voit des chantiers  béton cellulaire,  les maitres d’ouvrage les visitent de manière anonyme, ils me téléphonent, me demandent des renseignements… C’est un matériau avec une réelle valeur ajoutée sur lequel on va émettre une réflexion, ce qui n’était pas le cas il y a encore 3 ans.
Avec Ytong, nous avons fait sur cette région Dauphiné Savoie un vrai travail de présentation et de démocratisation du béton cellulaire auprès des maitres d’ouvrage…. Et le résultat est là : ce matériau, avec tous ses atouts, s’impose de plus en plus sur les chantiers de construction.