Ludovic Dodard, dirigeant d’ELC maisons individuelles partenaire Ytong Inside : « Avec Xella, nous tirons le métier vers le haut ! ».

Entreprise de construction située à Civrieux d’Azergues (69380), ELC a toujours eu le souci du travail bien fait. Pour proposer des maisons de qualité à ses clients, l’entreprise a très tôt compris que le béton cellulaire serait un allié de choix. Et depuis de nombreuses années déjà, ce sont 100% des maisons ELC qui sont construites avec les solutions constructives Ytong. Rencontre avec Ludovic Dodard, dirigeant d’ELC…

Quelle est la philosophie d’ELC ?
Ludovic Dodard :
C’est une histoire de famille ! J’ai racheté la société en 2014 avec mon père et nous sommes encore aujourd’hui une structure familiale. Nous ne faisons pas beaucoup de maisons, mais nous voulons les faire bien comme si c’était les nôtres. Nous travaillons en grande partie dans la vallée d’Azergues et les Pierres dorées, secteur qui nous est cher. Notre force est dans notre qualité d’exécution grâce à nos équipes d’artisans qualifiés de proximité et notre suivi de chantier quotidien, point sur lequel nous accordons une grande importance. Nous proposons des maisons traditionnelles et contemporaines de toutes tailles afin de répondre à la demande des clients. Nous n’avons pas de plans catalogue car nous adaptons nos maisons à leur environnement afin de les intégrer au paysage existant. Chacune de nos maisons est unique, pensée et réfléchie afin de pouvoir apporter les meilleures solutions techniques, esthétiques et thermiques.
 

« La volonté de travailler un très bon bâti avec une résistance thermique et une étanchéité à l’air élevée »


Est-ce guidés par ces objectifs énergétiques que vous avez fait le choix du béton cellulaire ?
Ludovic Dodard :
Oui, si nous réalisons 100% de nos maisons en béton cellulaire, c’est d’abord pour des raisons thermiques. Aujourd’hui, je pars du principe qu’une maison doit vous rapporter plus qu’elle ne vous coûte. C’est pourquoi, je préfère travailler un très bon bâti avec une résistance thermique élevée et une étanchéité à l’air durable. Cela permet de simplifier les installations techniques et de minimiser les coûts de chauffage. D’ailleurs, pour chaque maison, nous faisons réaliser une étude thermique et le comparatif entre une maison en agglo et une maison en béton cellulaire afin de montrer aux clients les économies d’énergie qu’ils vont réaliser. Ces économies sont de l’ordre de 50% ce qui conforte les clients dans leur choix.



Quels sont les autres atouts du matériau que vous mettez en avant ?
Ludovic Dodard :
Le confort qu’il apporte aux habitants. Cette notion est très importante d’abord par rapport au ressenti des températures dans la maison durant toute l’année. Face aux épisodes de canicule qui s’accélèrent en période estivale, nous sommes ainsi très attentifs à l’aspect déphasage l’été pour des maisons qui restent fraîches. Mais le confort c’est aussi le côté sain du béton cellulaire qui assure une qualité de l’air très intéressante.
 

« Je demande aux clients les plus sceptiques de mettre un coup de marteau sur le bloc ! »
 

Quelles sont les questions de vos clients par rapport au béton cellulaire ?
Ludovic Dodard :
Même s’il est connu, il y a parfois des idées reçues au sujet de ce matériau. Certaines personnes pensent que le béton cellulaire est fragile, qu’il peut facilement casser. Evidemment, je les rassure rapidement. Au bureau, nous avons un bloc en béton cellulaire et une brique. Je demande aux clients les plus sceptiques de mettre un coup de marteau sur les deux pour voir lequel va casser le premier. Et là, je calme toutes les inquiétudes par rapport à la solidité du béton cellulaire. Le matériau est plein sur toute l’épaisseur du mur alors que la brique, avec toutes ses alvéoles, est beaucoup plus fragile à l’impact. Faire preuve de pédagogie, c’est très important, les clients comprennent et sont séduits.

Comment se déroulent vos chantiers ?
Ludovic Dodard :
Nous proposons des maisons uniques donc chacune d’entre elle est différente et cela nous impose d’être très rigoureux et attentif sur la partie maçonnerie. Selon cette exigence, travailler le béton cellulaire est une très bonne solution. Pour la pose, nous utilisons les scies à ruban de chez Xella. Cela nous permet d’avoir des coupes qui sont vraiment soignées, à la géométrie que nous souhaitons. Si nous avons un angle un peu atypique à gérer, nous pouvons faire la coupe adaptée alors qu’avec de la brique ou du moellon, ce serait nettement plus difficile. Par exemple, sur un chantier il y a quelques mois, nous devions réaliser des cloisons intérieures rondes. Ce n’est jamais simple mais avec ce matériau, nous avons réalisé un travail de qualité.
 

« Pas un client me dit regretter son choix ! »
 

Vous avez des retours de vos anciens clients, aujourd’hui propriétaire d’une maison en béton cellulaire ?
Ludovic Dodard :
Bien sûr, lorsque nous les revoyons un an et demi après la livraison, nous faisons le point avec eux. J’ai beaucoup de retours sur le faible coût de consommation de leur maison. Je n’en ai pas un qui me dit qu’il regrette son choix. Ce sont des maisons où nos clients se sentent bien et où ils font de belles économies. C’est une vraie fierté pour nous !



C’est aussi la récompense de l’exigence technique que vous prônez. D’ailleurs, qu’attendez-vous de la future RE 2020 ?
Ludovic Dodard :
J’aimerais qu’elle soit bien plus exigeante en matière thermique que la RT 2012 car notre niveau de performance se situe depuis longtemps bien au-delà de la RT 2012. Avec le béton cellulaire, nous sommes plus proches du niveau de la maison passive avec des gains de 30 à 40% par rapport à la RT 2012. Nous utilisons les blocs Ytong Compact 22,5 et Thermo 25. Et très prochainement, nous allons avoir recours au bloc Thermo 30 afin d’obtenir des performances extrêmes sur un projet en phase de concept. Pour une maison à énergie positive, le béton cellulaire s’impose clairement !
 

« Le partenariat avec Xella est très important pour nous »
 

Comment se déroule votre partenariat avec le groupe Xella ?
Ludovic Dodard :
C’est un partenariat de confiance et de longue date. Généralement, nous allons une à deux fois dans l’année sur le site de production de Saint-Savin (38). Nous nous y rendons pour nous mettre à jour. Avant l’été, le responsable technique de Xella est venu sur nos chantiers pour refaire un peu de formation avec nos maçons. Et il doit revenir dans quelques jours. C’est un partenariat qui est très important pour nous. Nous sommes à l’écoute et les équipes de Xella le sont aussi. Nous essayons ensemble de tirer le métier vers le haut. Quand nous rencontrons des difficultés, des réponses nous sont rapidement apportées. Sur les palettes de livraison des blocs par exemple, pas mal de points ont été améliorés.

Et pour finir, quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait se lancer dans un projet de construction ?
Ludovic Dodard :
Faire appel à un professionnel digne de ce nom! Il est important de travailler avec des sociétés de proximité et de confiance. Il faut se fier à une réputation. Aujourd’hui, nous-mêmes, quand nous cherchons des artisans, nous ne les choisissons pas au hasard dans l’annuaire. Nous nous renseignons, nous en parlons avec d’autres partenaires, des fournisseurs. Et ceux qui ressortent, ce sont toujours ceux qui ont une bonne réputation avec des chantiers propres et bien exécutés.