Nouveau DTU 20.1 : Xella s’implique dans la diffusion de la nouvelle norme auprès des professionnels

Début 2020, une nouvelle norme NF DTU 20.1 entrera en vigueur. Elle définit les dispositions constructives minimales applicables aux maçonneries traditionnelles de petits éléments et couvre la mise en œuvre, l’exécution et la conception des ouvrages, dont ceux en béton cellulaire. En tant qu’industriel engagé, Xella s’implique dans cette transition en accompagnant les professionnels du bâtiment. Explications avec Arnaud Porte, notre responsable technique.

Définition du DTU 20.1 et pourquoi faut-il réviser la norme ?

La norme NF DTU 20.1 est le texte de référence qui regroupe les règles de l’art de la maçonnerie de petits éléments qui doivent être respectées par le maçon pour obtenir la conformité de l’ouvrage. Elle est aussi un élément clé pour la rédaction d’un marché de travaux. La version en vigueur actuellement date de 2008 et doit être remplacée par un nouveau texte en cours d’achèvement dès le début d’année 2020. En effet depuis 2014, une autre norme, européenne celle-ci, l’Eurocode 6 est en vigueur couvrant les mêmes domaines. La Commission européenne a donc demandé aux différents États-membres d’harmoniser leurs règlements nationaux. L’enquête publique ayant été menée, le texte est en cours de finalisation au sein de la commission de normalisation de l’AFNOR. Une commission au sein de laquelle toutes les parties sont représentées : industriels, fédérations, organismes de contrôle.

 

Arnaud Porte, Responsable technique Xella


Le cadre du NF DTU 20.1

« Les produits concernés par ce DTU sont le bloc béton de granulats courants ou de granulats légers, la brique terre cuite, le béton cellulaire, la pierre naturelle ou reconstituée, et le bloc de coffrage en béton, explique Arnaud Porte, responsable technique Xella. Quant aux applications, ce sont les murs porteurs ou non porteurs, qu’ils soient en façade ou pas, et leurs sous-divisions que sont les murs doubles, les murs composites, les murs rideaux… » Être référencé dans le DTU certifie que le matériau est reconnu comme traditionnel. « Cela traduit le fait qu’un matériau justifie suffisamment de recul sur sa mise en œuvre et ses performances. Les travaux d’un maçon exécutés conformément à ce document de référence seront ainsi considérés comme traditionnels par son assurance décennale. Le béton cellulaire est, par exemple, présent dans le DTU 20.1 depuis qu’il existe, c’est à dire depuis les années 60 et il a même été le premier matériau à joints minces intégré. »

Une méthode de calcul « simplifiée » pour des performances plus transparentes

La révision du DTU 20.1, avec l’intégration de l’Eurocode 6, fait apparaître de nouvelles catégories de classifications tels que les « groupes de maçonnerie ». La maçonnerie est en effet désormais détaillée en 4 groupes permettant mettre en exergue le comportement mécanique des solutions de maçonnerie en fonction des structures des blocs.
Pour la mesure, une méthode de calcul dite « simplifiée » est proposée. « Je dirais quand même qu’elle l’est moins que celle utilisée jusque-là et qui permet très simplement aux maçons de connaître la capacité portante et la résistance mécanique de leur mur fini. Si cette nouvelle méthode est davantage adaptée à un bureau d’étude structure, ce qui est intéressant, c’est qu’elle intègre la notion de résistance caractéristique à la compression en tenant compte du mariage de la résistance du bloc et du mortier. » Une donnée qui valorise les matériaux pleins comme le béton cellulaire qui atteint un meilleur résultat de résistance caractéristique à la compression. Les solutions Ytong sont ainsi intégrées dans le groupe 1 de cette nouvelle classification.

L’importance des « classes d’exposition »

Il s’agit là d’un autre critère défini dans l’Eurocode 6. Les classes d’exposition concernent la manière de choisir ses matériaux pour la maçonnerie, le bloc d’une part et le mortier d’autre part, en fonction des conditions d’environnement. Dans le cas d’une maçonnerie non enduite, par exemple, et exposée à de l’eau de mer ou à des produits chimiques, il faudra choisir un certain type de matériau et un certain type de mortier. Cette notion n’existait pas dans l’ancien DTU. 

Un nouveau mode d’emploi pour les maçons

Dans cette norme nouvelle formule, certains changements touchent aussi aux dispositions constructives minimales et imposent une nouvelle façon de travailler. « C’est très intéressant pour les maçons, estime Arnaud Porte. Ce texte se voudra très intuitif et permettra aux maçons, tel un mode d’emploi, de suivre pas à pas les principes de la norme. Pour ce qui concerne le montage des murs, il existe une nouvelle façon de concevoir l’ouvrage et de mettre les chaînages aux bons endroits. C’est bien plus simple et bien plus clair. » 

Xella s’implique dans ce processus de normalisation…

Face à ce changement majeur pour l’ensemble du secteur de la construction, Xella s’implique dans la révision du NF DTU 20.1. « Evidemment nous vendons des solutions en béton cellulaire, mais nous sommes surtout des spécialistes de la maçonnerie. Et lorsque de nouveaux textes sont rédigés, il est naturel que nous soyons présents et engagés, à la fois pour la partie béton cellulaire, mais aussi pour la partie maçonnerie de façon plus générale. Nous avons donc collaboré avec les autres acteurs pour que ce nouveau DTU, soit à la fois une norme de mise en œuvre et d’exécution, mais aussi une vraie norme de conception en accord avec l’Eurocode 6. C’est un texte qui doit être logique et compréhensible autant pour les maçons que pour les bureaux d’étude. »

…et l’explique aux professionnels à travers les Matinales Ytong

Ainsi la pédagogie à développer en direction des professionnels est très importante. Depuis le printemps, l’équipe commerciale Xella va à la rencontre des hommes de terrain et organise avec nos partenaires négoces Les Matinales Ytong. « Ces événements nous permettent de discuter directement avec les maçons, de les préparer au changement et de les accompagner. Proposée sous un format Webinar afin de toucher un maximum de maçons, cette information est aussi dispensée au sein de nos centres de formation. L’ensemble de nos démonstrateurs ont été formé et ils diffusent ces informations quotidiennement sur les chantiers. Ce sont nos premiers ambassadeurs, ils disposent d’une documentation récapitulative des principaux changements, pensée pour les professionnels. » Chacun peut aussi prendre contact avec les équipes techniques de Xella…