Vernin Ingénierie, partenaire Ytong Inside : « Le béton cellulaire est la meilleure solution pour un projet aussi exigeant qu’une maison passive ! »

Depuis qu’il a fait la connaissance du béton cellulaire en 2003, le dirigeant de Vernin Ingénierie est devenu un expert du matériau. Gaëtan Vernin, maître d’œuvre-architecte, exploite avec ses partenaires artisans toutes les qualités du béton cellulaire pour atteindre des performances toujours plus satisfaisantes pour ses clients. L’entreprise réalise chaque année une douzaine de chantiers. Toujours des maisons sur-mesure avec la même exigence de qualité. Son dernier projet en cours est une maison passive bâtie avec l’un des produits les plus performants thermiquement de la marque : YTONG THERMO 36,5.

 

Sa livraison est prévue au printemps prochain et elle a été pensée et conçue pour offrir à ses futurs occupants un maximum de confort et d’économies. La dernière-née des maisons Vernin Ingénierie est en cours de construction à Montbrison, dans les Monts du Forez. Cette maison passive s’annonce déjà comme un ouvrage de référence dans la région.

 

YTONG THERMO 36.5 pour un maximum de performances…

 

Après avoir fait l’expérience d’une maison en ossature bois, le propriétaire est venu voir le dirigeant de Vernin Ingénierie pour échanger sur ce projet de maison passive. « Il trouvait que la maison en bois représentait trop d’entretien. Il hésitait entre le béton cellulaire et le monomur en brique. Je lui ai expliqué que le béton cellulaire était la meilleure solution pour un projet aussi exigeant en lui expliquant qu’on atteindrait difficilement les performances souhaitées avec la brique. Au niveau constructif, nous avons aussi proposé de conserver une isolation thermique par l’intérieur avec 12 cm de laine de verre pour atteindre d’excellentes performances. » Au niveau architectural, l’entreprise a misé sur une maison très compacte pour être cohérent avec le projet passif. « C’est une petite maison de 100 m2 en R+1. Elle a une forme plutôt classique, rectangulaire, avec un garage attenant. Ce garage est lui bâti en YTONG ENERGIE 25. » Quant au chauffage, il est presque réduit à sa simple expression. « Nous avons seulement prévu des panneaux rayonnants au cas où. La maison fonctionne avec une VMC double-flux. » 

 

…et la satisfaction du client

 

Si la maison passive de Montbrison n’est pas encore achevée, Gaëtan Vernin mesure déjà la satisfaction de son client. « Il est très content parce qu’il se rend compte que THERMO 36,5 isole très bien. Il sait aussi qu’en été, il lui permettra de conserver la fraîcheur de sa maison même en période de forte chaleur. » Un futur propriétaire satisfait et un maître d’œuvre convaincu… « Si je ne pouvais faire que des maisons en YTONG THERMO 36.5, ça m’irait très bien ! Je recherche vraiment ce niveau de qualité, cette isolation et cette inertie importante. »

 

Le béton cellulaire pour rester innovant

 

Aujourd’hui, ce sont environ la moitié des maisons de Vernin Ingénierie qui sont construites en béton cellulaire. L’histoire a démarré en 2003 avec une première maison BBC. Depuis, Gaëtan Vernin cherche à « toujours rester avant-gardiste ».  S’il a pu mettre ce matériau en avant, c’est d’abord grâce à sa collaboration avec Xella. « L’entreprise m’a accompagné dans l’intégration des solutions béton cellulaire dans mon offre commerciale. Ensuite, j’ai facilement convaincu les clients en leur expliquant qu’ils ne le regretteraient pas. Qu’ils bénéficieraient d’un matériau très isolant. C’est une très bonne solution thermique et c’est sans doute le premier argument du béton cellulaire. A mes clients, je parle de confort, de consommation d’énergie minime. Sur une maison de 100 m², pour l’électricité, le chauffage et l’eau chaude sanitaire, cela peut représenter environ 750 euros par an pour une construction en YTONG ENERGIE 25. » La majorité des maisons du maître d’œuvre sont construites à plus de 400 m d’altitude et cela renforce encore la légitimité du matériau. « La RT 2012 est un peu plus pénalisante à ces altitudes, d’où l’intérêt du béton cellulaire. J’en ai déjà utilisé sur un projet à près de 1 200 m d’altitude pour un gîte au Bessat… » 

 

Une mise en œuvre qui offre une grande liberté

 

Gaëtan Vernin et ses artisans partenaires apprécient aussi beaucoup le confort de la mise en œuvre du béton cellulaire. « Un produit à la colle, c’est beaucoup plus pratique. Le bloc se coupe très bien surtout quand on est équipé de la scie-ruban fournie par Xella. Pour nos artisans, c’est pratique, c’est propre et ils peuvent réaliser des coupes nettes. Aujourd’hui, ils ont complètement adhéré au produit. C’est aussi très facile au niveau du calepinage. On peut vraiment couper le matériau dans tous les sens.  C’est une liberté très intéressante quand on propose de la maison sur-mesure. » S’il utilise également le YTONG COMPACT 22,5 et parfois le YTONG COMPACT 20 cm, Gaëtan Vernin a une vraie préférence pour le YTONG ENERGIE 25 : « J’apprécie ce produit pour des raisons thermiques évidemment mais aussi parce que je le trouve encore plus agréable à travailler. Il est plus large et donc encore plus stable. » 

 

Une connaissance pointue du produit

 

Le fil conducteur pour ce professionnel a toujours été de bien connaître ses partenaires, les artisans comme les fabricants, auxquels il est fidèle. Cela signifie aussi bien maîtriser les produits qu’il utilise. Une relation étroite s’est ainsi tissée avec les commerciaux, les techniciens démonstrateurs de Xella dont il apprécie la réactivité en cas de problème. Il a aussi apprécié les formations dispensées et la visite de l’usine de Saint-Savin. « Nous avons trouvé très enrichissant de découvrir tout le processus de fabrication et nous avons pu nous rendre compte que c’était un produit écologique ! Cela participe à l’affection que nous portons au matériau et cela permet d’encore mieux expliquer ses qualités aux clients. » 

 

Se positionner comme un économiste de la construction…

 

Justement, pour ses clients, Gaëtan Vernin recherche la qualité mais aussi le meilleur prix. « Je me mets systématiquement à leur place pour essayer de maximiser tous les éléments. Il s’agit d’obtenir un rapport qualité-prix le plus intéressant possible tout en employant des produits haut-de-gamme. » Et cette stratégie permet à Vernin Ingénierie d’être bien positionné par rapport à la concurrence. « Le prix moyen de nos réalisations est d’environ 180 - 200 000 euros, mais je m’adapte à la demande et optimise. » Ainsi la politique est de ne pas seulement rechercher un ratio pour coller à la RT 2012, « certains professionnels vont chercher à être pile dans la norme et à faire en sorte que cela coûte le moins cher possible. Moi, j’adopte le même raisonnement que celui que j’aurais pour ma propre maison. » 

 

…et se différencier de la concurrence

 

Le béton cellulaire permet à Gaëtan Vernin de faire la différence lorsqu’il rencontre un nouveau client : « Très peu de personnes viennent me voir en me parlant du béton cellulaire. C’est plutôt moi qui attire leur attention en leur expliquant que le matériau vaut vraiment le coup pour une différence de prix qui n’est finalement pas énorme. » Il propose ainsi à ses clients un produit « hautement qualitatif ». Par rapport à la RT 2012 et peut-être ensuite par rapport à la future RE 2020, Vernin Ingénierie garder toujours un coup d’avance.

 

Le conseil de Vernin Ingénierie aux futurs propriétaires

 

Lorsqu’on envisage de faire construire sa maison, on est parfois un peu perdu. Nous avons donc demandé à Gaëtan Vernin de donner un conseil à ceux et celles qui souhaitent se lancer : « Il est d’abord important d’écouter les professionnels et pas toujours internet ! Entre la théorie et la mise en œuvre sur le chantier, il y a toujours une différence. Il faut aussi choisir de bons artisans avec un retour d’expérience suffisant. Vous vous assurerez alors d’avoir une maçonnerie en béton cellulaire bien posée avec le rendu thermique et esthétique souhaité. » Après 20 ans d’activité, Vernin Ingénierie dispose clairement de ce retour d’expérience. L’entreprise a su démontrer son savoir-faire et satisfaire de nombreux clients… à l’image de cette maison passive qui fera figure de vraie référence pour l’entreprise.