Jorge Païs, constructeur de maisons Ytong : « Le béton cellulaire est le meilleur des matériaux ! »

L’entreprise Païs Construction, fidèle partenaire d’Ytong, est depuis 3 ans complètement convertie au béton cellulaire. Désormais, Jorge Païs, son directeur général, ne fait plus que ça. Comment y est-il venu ? Pourquoi avoir abandonné les autres matériaux ? Tout naturellement parce qu’il souhaitait apporter le meilleur bénéfice possible à ses clients…

Païs Construction est une entreprise implantée dans le Loiret depuis 1978. Dans cette entreprise, les 5 salariés touchent à toutes les spécialités du bâtiment, et le choix du tout béton cellulaire s’est imposé en 2014. Le directeur de l’entreprise, Jorge Païs, en est convaincu, « je sais poser tous les types de produits mais le béton cellulaire est le meilleur des matériaux ! » Il sait ses clients exigeants et il est soucieux de les satisfaire. « Le béton cellulaire est beaucoup mieux que la brique ou le parpaing. Il est beaucoup plus isolant, ne craint pas l’eau, est étanche à l’air, est respirant, et il est aussi plus costaud. Il n’y a vraiment que des avantages. » Des avantages qui sont des arguments de vente essentiels : « pour vendre mes maisons, je fais toujours des modèles d’exposition et à côté, je montre des chantiers de construction où on voit le béton cellulaire Ytong et ses qualités. J’explique à mes clients les vertus de ce matériau. »

Une parfaite isolation thermique

Pour les futurs propriétaires, l’argument qui fait mouche, c’est l’argument énergétique : « toutes nos maisons sont en classe A, c’est à dire qu’elles consomment très peu. On a une excellente isolation thermique. Pour une maison de 160 m², c’est une facture énergétique de 800 euros en moyenne sur l’année ». Et au moment de sa production, le béton cellulaire représente une très faible émission de CO2. « En comparaison, la brique est cuite à 1200°C alors que le béton cellulaire est cuit à 80°C », précise-t-il. Pour les clients de Jorge Païs, vivre dans une maison en béton cellulaire, c’est aussi vivre dans un foyer très sain. « Quand on dit que c’est un matériau respirant, cela veut dire qu’il rejette l’humidité. Avec les produits concurrents qui ne respirent pas, vous avez des soucis de condensation. Là, le problème ne se pose pas ! »
Pour les habitants, l’avantage est aussi d’avoir une maison qui se construit plus vite. « C’est plus rapide à poser que la brique, ajoute le partenaire Ytong. C’est beaucoup plus facile à couper et on obtient des morceaux de béton cellulaire qui sont tout de suite d’équerre et de niveau. A 2, en une journée, on arrive à poser le premier rang. Et ensuite, une fois que c’est fait, dans la semaine, on est au plancher haut ».

Des clients ravis

Et parmi les clients satisfaits de Païs Construction, il y a Muriel Lavalade. Elle est, depuis un an, l’heureuse propriétaire d’une maison de 100 m² dans le secteur d’Olivet. Pour elle, la décision de construire en béton cellulaire s’est prise très vite. « J’ai rencontré monsieur Païs avec un ami qui était dans le secteur de la construction. C’est lui qui, tout de suite, m’a dit que ce serait une maison bien isolée. » Et aujourd’hui, on peut dire que le résultat est à la hauteur de la promesse pour Muriel Lavalade : « je ne pensais pas que je consommerais si peu, même si j’ai également une pompe à chaleur. J’ai reçu ma facture d’électricité et je suis très contente de ma consommation, c’est vraiment une maison très économe en énergie ! » Mais le bénéfice va bien au-delà de l’aspect financier. Car elle trouve sa maison particulièrement agréable à vivre. « On sent qu’elle est confortable, bien isolée mais très saine également, et ce sont des qualités que j’apprécie au quotidien ! »